»
actualité
11.10.2017
Quatre mousquetaires en concours
La sélection suisse du Bocuse d’or en janvier pendant le Sirha, à Palexpo, Genève s’annonce particulièrement relevée. Cette sélection sera présidée par le chef Franck Giovannini.

Le 22 janvier 2018, dans le cadre du Sirha à Palexpo, Genève accueillera la sélection suisse pour le Bocuse d’Or. A la clef, une place pour la finale européenne, à Turin. Quatre candidats ont été sélectionnés sur dossier et vont s’affronter dans une bataille culinaire de cinq heures et quarante minutes pour décrocher la place. Le niveau de la sélection suisse du Bocuse d'Or sera, cette année encore, particulièrement élevé. Le 22 janvier prochain, au Sirha, à Palexpo, chacun des quatre candidats aura cinq heures et quarante minutes pour préparer et servir deux mets pour douze personnes. Ils devront confectionner: une assiette de poissons, composée à base de deux esturgeons et de crevettes 16/20 (16 à 20 pièces par kilo), avec des garnitures libres ainsi qu’un mets de viande, composé d'une selle et d'une ou deux épaules d'agneau avec au minimum trois garnitures libres, le tout servi sur un plat. Le concours sera, cette année, sous la supervision de Jean-Michel Martin, chef du concours, et de Franck Giovannini, Bocuse de Bronze 2007 et président de l'Académie Suisse du Bocuse d'Or.

Les candidats

Mario Garcia, 27 ans. Chef de cuisine avec diplôme fédéral, Kochschule cre/ate, Horw (LU) «Ça me plaît de montrer ce que je vaux au travers des concours de cuisine!» Gagnant du Gusto 2009, Mario Garcia s'est ensuite illustré à de maintes reprises dans l'équipe nationale suisse des cuisiniers. Après un passage dans l'équipe Junior, avec laquelle il a remporté à deux reprises un titre de champion du monde, il a intégré la Nati et en a même été nommé Teamchef durant deux ans. Un poste qu'il a quitté à la fin de l'année passée, après une médaille de bronze aux Olympiades des cuisiniers, à Erfurt, en Allemagne.

Christoph Hunziker, 35 ans. Chef de cuisine avec diplôme fédéral, Schüpbärg- Beizli, Schüpfen (BE) «Je voudrais revivre une fois une finale à Lyon, car je suis persuadé que je peux faire mieux!» Déjà représentant de la Suisse au Bocuse d'Or en 2014/2015, Christoph Hunziker veut retourner à Lyon, où il avait terminé à la 16e place en 2015 et faire un meilleur résultat. Expérimenté des concours, il participe, depuis 2007, au moins une fois par an à des compétitions nationales ou internationales dont il a terminé de nombreuses fois sur le podium. Il est le senior de la compétition, du haut de ses 35 ans.

Dave Wälti, 29 ans. Sous-chef, avec diplôme fédéral de chef de cuisine , Restaurant Eisblume, Worb (BE) «Mon but, à Genève, c’est de présenter des plats de la même qualité que ceux que je réalise au quotidien.» Après avoir remporté la sélection nationale pour le S.Pellegrino Young Chef, au début du mois de septembre, voici que Dave Wälti se présente à un autre concours d'envergure. Comme tous les candidats, cette année, il dispose de nombreuses expériences des concours, notamment au Marmite Youngster Selection et avec la Swiss Armed Forces Culinary Team (SACT), avec laquelle il a encore participé aux Olympiades des cuisiniers, à Erfurt (D), l'an passé.

Thomas Wycisk, 28 ans. Cuisinier, Cateringservice Gaumenzauber, Brig (VS) «J’aimerais bien avoir un jour mon restaurant. Pas forcément des étoiles, mais je viserai forcément la qualité!» Les concours, ça connaît aussi Thomas Wycisk! Entre ceux par équipe auxquels il a pris part, que ce soit avec l'Equipe nationale suisse des cuisiniers ou la Swiss Armed Forces Culinary Team (SACT), dans laquelle il est resté cinq ans et où il a remporté diverses compétitions, ou les concours individuels auxquels il participé, comme le Cuisinier d'Or, le jeune Haut-valaisan de 28 ans impose aussi par son palmarès. (htr/aca)

  
aktuelle Ausgabe der htr

» epaper
» abo
» archiv
» mediadaten

Die htr erscheint neu 14-täglich.

htr immobilienbörse

Die Online-Plattform für Hotel- und Restaurant­immo­bilien