Des rumeurs circulaient depuis plusieurs mois, on disait que Viriginie Basselot pourrait quitter Le Loti, à la Réserve Genève, alors que GaultMillau Suisse lui a décerné le titre de cheffe de l’année 2018. Ce matin le critique Gilles Pudlowski l’annonce: «Virginie Basselot s’est vu confirmer cette semaine sa nomination comme chef du Chantecler au Negresco, de Nice, par le directeur général Pierre Bord devant le personnel de l’établissement.» Son challenge sera de conserver les deux étoiles Michelin de Jean-Denis Rieubland parti au Royal Champagne près d’Epernay.

Depuis fin 2016, la Meilleure Ouvrière de France aura marqué brièvement la cuisine de palace genevois par sa pratique discrète virtuose et hors modes. Elle voulait que son hôte arrive à reconnaître toutes les saveurs de ses plats à l’aveugle. Son plat de potimarron et châtaigne en raviole et purée de cresson, nous revient en mémoire. En fin d’année dernière, le site Atabula écrivait que déçu de ne pas avoir obtenu une étoile Michelin au Loti, Michel Reybier voulait repositionner le restaurant vers une offre plus simple.

Par ailleurs, Philippe Durandeau qui fut longtemps l’emblématique chef de La Réserve vient d’ouvrir l’Olivier de Provence, à Carouge. (htr/aca)