»
cahier français
13.01.2015
Lausanne va bouger en 2015, l'année s'annonce fastueuse
Plusieurs bonnes nouvelles font miroiter un ciel particulièrement faste pour le tourisme lausannois en cette année 2015. Pourtant deux groupes quittent l'association des hôteliers et créent des soucis à la branche.
Claude Jenny

Les chiffres ne sont évidemment pas définitifs, mais Steeve Pasche, directeur de Lausanne Tourisme, peut d’ores et déjà se réjouir: le nombre de nuitées enregistrées en 2014 sera supérieur à celui de 2013. «Depuis cinq ans, nous dépassons le million de nuitées annuelles, mais pour 2014, avec environ 1,1 million de nuitées, nous réalisons le deuxième meilleur résultat depuis le record de 1,2 million qui date de 1964, année de l’Expo nationale», relève Steeve Pasche.

Si la capitale vaudoise affiche une belle santé grâce au tourisme d’affaires et à la présence du CIO et de multiples organisations sportives, il lui reste à accroître son attractivité pour les escapades du week-end. Le fait est que si les hôtels affichent une fréquentation réjouissante en semaine, il en va différemment du vendredi au dimanche. Dans cette perspective, la nouvelle «Lausanne Transport Card» qui vient d'être introduite, au premier janvier, représente un facteur promotionnel indéniable. Distribuée annuellement à environ 400 000 exemplaires à chaque hôte qui s’acquitte de la taxe de séjour à Lausanne et dans les communes avoisinantes, le nouveau sésame permettra, en plus de la gratuité sur les transports publics, d’obtenir de substantiels rabais – jusqu’à 50% – dans 11 musées ainsi que des réductions sur la traversée en bateau Lausanne– Evian et quelques autres avantages.

2015 verra aussi s’enrichir l’offre d’hébergement avec la réouverture après rénovation complète du Royal Savoy au début de l'été, établissement 5 étoiles qui se situera entre le palace et le 4 étoiles supérieur.

Date olympique capitale en juillet du côté de Kuala Lumpur
Plus attendue encore pour booster l’offre hôtelière lausannoise est l’ouverture prévue fin mai de l’Hôtel Aquatis à Lausanne- Vennes, à proximité immédiate de la sortie de l’autoroute et du métro. Un hôtel 3 étoiles supérieur du groupe Boas qui offrira une grosse capacité d’hébergement avec 150 chambres et la possibilité d’organiser des séminaires de grande envergure avec des structures permettant d’accueillir jusqu’à 350 personnes.

«L’Hôtel Aquatis sera le seul établissement de la région lausannoise de ce standing offrant une telle capacité», souligne Steeve Pasche. «Cette nouvelle structure nous permettra sûrement d’attirer de nouveaux séminaires à Lausanne. »

Tous les acteurs du tourisme lausannois et vaudois ont déjà marqué d’une manière spéciale la date du 31 juillet sur leur agenda 2015 et c’est à Kuala Lumpur que la délégation lausannoise piaffera d’impatience. C’est en effet ce jour-là que tombera le choix final du CIO pour l’attribution de l’organisation des troisièmes Jeux olympiques d’hiver de la jeunesse (JOJ) qui se dérouleront en 2020. Lausanne et les autres sites concernés (Leysin, Les Diablerets, Villars, la Vallée de Joux) vont évidemment tout faire pour peaufiner leur dossier avec le ferme espoir de l’emporter sur la candidature roumaine de Brasov. Au terme des premières évaluations, la candidature lausannoise aurait une longueur d’avance.

Pas d'augmentation de la taxe de séjour en début d'année
Une année placée sous les meilleurs auspices, n’étaient-ce deux bémols qui viennent un tantinet noircir le tableau. Le premier est la décision prise par deux groupes hôteliers – les groupes Fassbind ainsi que Hôtels & Patrimoine – de faire cavalier seul en se retirant d'Hôtellerie Lausannoise. Ces deux entités représentant une demi-douzaine d’établissements, ce retrait nuit évidemment à l’union des forces vives de l’hôtellerie locale. Il réduit également les moyens financiers à disposition pour assurer la promotion touristique, alors même que le projet d’augmentation de la taxe de séjour, envisagé pour le 1er janvier, est reporté à une date ultérieure. «Nous avons dû établir deux budgets différents», reconnaît le directeur de Lausanne Tourisme.

Président d'Hôtellerie Lausannoise, Stefano Brunetti Imfeld se refuse à tout commentaire sur le sujet, se bornant à dire que des discussions sont en cours avec la Ville de Lausanne. Laquelle, par la bouche de Denis Décosterd, chef du Service du développement et de la communication, annonce clairement qu’il n’y aura aucune augmentation en ce début d’année parce que la Municipalité ne s’est pas encore penchée sur le dossier. Et qu’il appartiendra ensuite au législatif de se prononcer. Les autorités des autres communes concernées devront faire la même démarche. La hausse de la taxe vise à mieux doter financièrement le Fonds d’équipement de la région lausannoise, lequel profite à l’ensemble des partenaires touristiques.

Si le principe d’une adaptation devrait l’emporter, reste aux divers acteurs touristiques à faire preuve de patience puisqu’une mise en vigueur ne pourrait intervenir au mieux qu’à partir du deuxième semestre.

  
aktuelle Ausgabe der htr

» epaper
» abo
» archiv
» mediadaten

Die htr erscheint neu 14-täglich.

hoteljob.ch - Stelleninserate

hoteljob.ch das Stellenportal für die Hotellerie, Gastronomie und den Tourismus mit monatlich über 410‘000 Seitenzugriffen.

Aktuelle Jobs auf hoteljob.ch:
htr immobilienbörse

Die Online-Plattform für Hotel- und Restaurant­immo­bilien