Les domaines skiables suisses ont connu une bonne première moitié de saison, annoncent les Remontées mécaniques suisses (RMS) dans un communiqué. Malgré les aléas de la météo, en particulier les violentes tempêtes et les accès bloqués à cause des avalanches, les entreprises de remontées mécaniques ont accueilli 12,5 % de skieurs en plus que l’an dernier à la même période, soit jusqu’à fin janvier.

«Il convient toutefois de rappeler que les trois hivers précédents ont été très difficiles pour les entreprises de remontées mécaniques. L’euphorie n’est donc pas de rigueur, même si la branche considère la saison en cours comme bonne», relativise les RMS. La comparaison avec la moyenne des cinq dernières années est encourageante, avec une valeur 5,7% plus élevée.

Cette augmentation concerne toutes les régions. Le Tessin (+ 301,7 %) et les Alpes vaudoises et fribourgeoises (+48 %) enregistrent les meilleures performances. Ces fortes hausses s’expliquent par le fait que les Préalpes et les domaines skiables de basse altitude n’avaient souvent pas pu ouvrir en raison du manque de neige.

Les RMS annoncent des perspectives «encourageantes» pour la seconde moitié de la saison. Les abondantes chutes de neige de janvier garantissent d’excellentes conditions. «Pour autant que la météo y mette un peu du sien, les remontées mécaniques suisses ont de bonnes chances de repartir à la hausse après avoir subi une série de déconvenues», annoncent les RMS avec prudence.

Quant aux nouveaux modèles de prix et aux abonnements de saison à bas prix, les RMS estiment qu’il est encore trop tôt pour juger de leurs effets. «Les premières évaluations seront possibles au plus tôt à la fin de la saison, et il sera probablement nécessaire d’attendre plusieurs saisons pour pouvoir tirer des conclusions solides», écrit encore l’association. (htr/lb)

Lire aussi notre article paru le 8 février 2018: «Des mètres de neige qui ont coûté cher»