L’Association des directeurs d’Office de Tourisme (ADOT Valais-Wallis) s’est réunie la semaine dernière à Martigny pour évoquer une année riche en événements. Avec comme invité: Jean-Michel Cina, chef du département de l’économie, de l’énergie et du territoire, il a ouvert la discussion sur le rôle des Offices de tourisme et l’avenir de la branche en Valais. Fondée en 2013, l’Association des Directeurs d’Office de Tourisme regroupe cinquante membres du Bouveret à Zermatt et œuvre pour la défense des intérêts des Offices de tourisme. L’ADOT est en charge de tout ce qui concerne l’information, l’accueil, et le développement de produits communs.

Le comité, composé de trois membres, se veut représentatif du canton tout entier, de la plaine à la montagne: Fabian Claivaz, de Martigny Tourisme, préside l’association; Geri Berchtold, vice-président, est le directeur d’Aletsch Arena, et Jean-Marc Jacquod de Sion Tourisme en assure les fonctions de caissier et de secrétaire. «Depuis 2013, il y a une multiplication des structures touristiques, ce qui n’a facilité le travail de personne dans un premier temps » précise Fabian Claivaz. «C’était difficile au départ mais la situation s’est bien améliorée.» D’ailleurs, pour pouvoir siéger au comité de la Chambre Valaisanne de Tourisme, les Offices de tourisme devaient fonder une association.

Aujourd’hui, l’ADOT remplit plusieurs fonctions: avancer sur des dossiers comme le bulletin d’arrivée électronique avec un relais d’expérience entre les Offices de tourisme ; débattre avec les associations partenaires et faire entendre notre voix; travailler en réseau pour éviter les prestataires douteux qui proposent des actions dont personne n’a entendu parler; proposer des produits concrets : la carte touristique du Valais répond à un vrai besoin pour nos clients. Initiée par l’ADOT, cette carte a mobilisé quatre directeurs d’Offices de tourisme (OT) et elle s’est faite en collaboration avec Valais-Wallis Promotion ». Fabian Claivaz ajoute : «C’est un beau travail participatif entre les OT et l’organe de promotion cantonale. Pour nos clients, cette carte manquait tout simplement dans les présentoirs. Elle donne un aperçu de l’offre touristique du canton avec 180 curiosités, et elle a servi également de base à la nouvelle carte vélo de route lancée par Valais-Wallis Promotion.»

Jean-Michel Cina a rappelé les conditions-cadre mises en place par l’Etat depuis 2004 pour favoriser le développement du tourisme. Il a souligné qu’il était de la responsabilité des acteurs, notamment des destinations, d’utiliser les opportunités offertes par ces conditions-cadres. Il a aussi relevé la nécessité d’une meilleure collaboration entre Valais-Wallis Promotion et les destinations pour la création de produits. Selon lui, l’avenir passera par le renforcement des collaborations, l’innovation et une utilisation des outils technologiques adaptée aux attentes des clients. (htr/aca)