C'est un projet désormaisaccompli. A partir dejanvier 2014, une nouvelleorganisation faîtière,Agritourisme Suisse, regrouperales prestataires touristiquesdans les zones agricoles et ruralespour renforcer leur présence surle marché. Jusqu'ici, l'offre enagritourisme était partagée entretrois associations: Vacances à laferme (avec Reka), Aventure sur lapaille et le Tourisme rural enSuisse Romande. «Chacuned'elles a fait beaucoup de bonneschoses, mais séparément ellesn'arrivaient pas à égaler l'offrebien développée en Allemagne,Italie ou dans le Tyrol du Sud, expliqueOliver von Allmen, directeurd'Agritourisme Suisse. Noustenons à mettre sur pied un marketingplus efficace, appuyé surdes partenariats solides, afin quel'offre gagne en visibilité au niveaunational et international.» La nouvelleentité compte déjà 600 prestataires,des appartements à louerà la ferme jusqu'à une offre hautde gamme, comme l'oenotourisme.

En retard parrapport à l'Europe
Selon les donnéesde l'organisation,la branchegénère entre300 000 et 400 000nuitées par an, lestouristes suissesrestent ses principauxclients (75%).Le problème primordial,c'est que,malgré maintsprojets au niveaurégional, l'agritourismesuisse souffredu retard parrapport à la plupartdes paysd'Europe où ce domaine est plusancré dans le paysage touristiqueet bénéficie des stratégies mieuxétablies. «Il nous revient de comblerces lacunes, mais aussi dechanger pas à pas la perception del'agritourisme enSuisse. La tendancenature et authenticité,envogue ces dernièresannées, crée uncadre favorable»,note Oliver vonAllmen.

lire la suite de l'article